demarche Creation Entreprise

Comment fonctionne le factoring avec sa société offshore ?

Le très grand commun des entreprises, qu’elles soient fraîchement établies, en cours de développement ou même en pleine apogée, est la difficulté à trouver un financement à certaines périodes. Selon la situation et le fonctionnement même de cette société, il se peut que cela soit le résultat d’une échéance tardive de la part de ses adhérents. Il peut s’agir également d’une période sèche ou simplement l’attente d’une nouvelle commande.  Les situations obligeant à la possession de ce financement sont alors nombreuses et la solution pour vite en trouver un est l’option du factoring. Toutefois, ce procédé est clairement plus productif et plus intéressant via votre société offshore. Faisons le tour du sujet ensemble aux fins de comprendre son fonctionnement.

Le factoring tout court

Avant de se focaliser entièrement sur l’intervention de la société offshore et d’en comprendre tous les atouts, repassons sur l’explication du factoring d’un point de vue global.

De manière simple, on le définira comme une forme d’échéance envers votre compagnie au nom de vos clients mais par le biais d’une société spécialisée, dite de factoring. Lorsque cette dernière vous aura approvisionné du financement convenu après validation de vos solvables, il ne lui restera qu’à collecter vos adhérents afin d’en récupérer le remboursement.

De là, deux grands désavantages s’en découlent :

  • Une vision entachée de vos clients :

Premièrement, il s’agit d’une manifestation d’un manque de confiance/patience de votre part vous ayant obligé à demander aide auprès d’un tiers. Cela pourrait mettre en avant à votre publique une certaine faiblesse de la compagnie ; toutefois, si on veut qu’elle survive, le factoring est nécessaire.

Deuxièmement, on note un soulignement du manque d’implication de vos adhérents à régler leurs échéances mais cela n’est évidemment que de leur ressort.

Dans tous les cas, à double sens, il y aura création d’une certaine mauvaise réputation suite à quoi, votre collaboration future pourrait être fragilisée. L’option d’une société spécialisée est alors imparfaite sur ce point.

  • Moins de revenus :

La seconde raison pour laquelle on explique le factoring sans passage par une société offshore est le désavantage financier que cela engendre.

En effet, tout d’abord, il faut prendre en considération le montant de la prestation de la société sous-traitée. Même si le tarif peut être moindre selon la compagnie, il s’agit tout de même d’un investissement. D’autre part, et c’est ce qui nous transite vers l’option du domaine offshore, est l’ensemble de vos obligations fiscales qui sont évidemment bien plus onéreuses.

Le factoring avec sa société offshore

Rapidement et succinctement définie pour rappel, votre société est dite offshore lorsqu’elle est établie en dehors de vos frontières nationales. Son principal point fort est le jeu de bénéfice sur les impositions en tirant profit des paradis fiscaux. C’est d’ailleurs au tour de cela, pour la situation qui nous intéresse, que l’option de factoring tire tout son sens.

Le factoring avec son entreprise offshore fonctionne de la manière suivante :

L’étape première est l’acquisition des échéances de vos clients par passage par votre compagnie offshore. Ces derniers auront notamment à régler ce paiement par transfert bancaire vers cette société à l’étranger. En conséquence, suite à cette première étape, il en résulte que l’argent de l’entreprise acquis ne sera alors pas directement sur son compte local. En relation avec ce petit problème, l’ensemble de votre financement est disponible mais des soucis en termes de déclarations fiscales sont alors à anticiper et éviter.

La seconde étape consiste alors en un usage intelligent de ce fond récupéré par votre société offshore. Tout d’abord, on rappelle qu’il faudra user d’une carte adéquate comme visa pour le récupérer. En revanche, cette acquisition simple s’accompagne de quelques précautions.

Il faut être dans les règles en matière de législation ; entre autres, il faut veiller à avoir une image fiscale correcte. Le moyen pour s’y prendre est le balancement de la conservation des revenus entre votre pays et celui où la société offshore est implantée. Par ailleurs, le plus important est la crédibilité de la société offshore en y englobant la nature et réalité de ses prestations, la juridiction, la tenue d’un local, etc.

On remarque que le souci majeur n’est alors certainement pas l’option pour le factoring. Ce procédé est facile tant que la société est en règle. Aussi, on souhaite complémenter notre article en vous conseillant de visiter ce site qui est entièrement focalisé sur le sujet.

En guise de conclusion, le fonctionnement du factoring avec sa société offshore a été développé plus haut. Ce faisant, on a d’abord introduit la notion de factoring sans l’intervention de l’entreprise offshore essentiellement pour comprendre les défauts de cette solution. En résumé, il y a perte de réputation et également de bénéfice avec le passage par les sociétés d’affacturage même si elles nous allègent grandement les travaux. Logiquement, on a alors déduit les atouts de l’usage des sociétés offshores afin de bénéficier pleinement de cette méthode. On émet simplement nos remarques sur l’obligation de tenir une société selon les règles pour conserver une image fiscale nette.